29/04/2009

Liège, ville propre

Voici encore un nouveau règlement de police à Liège. Il sera présenté avant l'été et concerne les façades dégradées. En effet, une sanction administrative sera désormais d'application pour tous les propriétaires n'effectuant pas les mises en ordre demandées, dans le délai proposé, suite à un constat préalable des forces de l'ordre.

Missing image

Pas d'amende dans un premier temps donc mais bien de la prévention, avant la répression : si dans un délai de trois à six mois après le constat, rien n'est fait par le propriétaire (12 mois si un permis d'urbanisme est nécessaire), une amende de 125 € maximum sera dressée, voire 250 € en cas de récidive

Ce règlement touchera de près ou de loin la propreté de la ville : un volet irrégulièrement fermé depuis plusieurs semaines, une enseigne crasseuse, un parement endommagé, un soupirail manquant, une cheminée irrégulière, une vitre brisée ou simplement opacifiée par le temps...

L'échevin Michel Firket, en charge de l'Urbanisme liégeois, est convaincu de ce constat : le manque d'entretien de certaines façades crée un sentiment de malpropreté et d'insécurité qui diminue l'attractivité de la ville.

Nous voilà prévenus !

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

Les commentaires sont fermés.