08/06/2009

Liège et la contrefaçon d'antan

Voilà une facette de Liège que je ne connaissais pas. Plutôt qu'un long discours, découvrez ce bouquin sérieux mais intéressant pour les amoureux de Liège et de son passé...

Voltaire n'a pas ménagé le pays de Liège. État clérical, berceau de la Fête-Dieu, la principauté était symbolisée par l'Almanach de Mathieu Laensbergh, dont les prédictions entretenaient un fatalisme obscurantiste.

Missing image

Le présent ouvrage montre une réalité plus contrastée, où s'entrecroisent industrie de la contrefaçon littéraire, séjours d'écrivains en cavale et grandes entreprises typographiques, pour former une toile de fond sur laquelle se détache une véritable révolution des mentalités. L'impulsion fut-elle donnée par la création en 1756 du Journal encyclopédique? L'imprimeur Bassompierre avait-il auparavant ouvert la voie en publiant Diderot, l'École de la volupté du matéraliste La Mettrie ou le Code de la nature, sorte de charte pré-socialiste? Le règne de Charles d'Oultremont installe-t-il une parenthèse pieuse avant qu'apparaisse en 1772 son successeur Velbruck, franc-maçon et modèle de «prince-évêque éclairé»? Telles sont quelques-unes des questions discutées ici.

Figurant parmi les capitales européennes de la contrefaçon du livre, Liège et sa filiale maastrichtoise participeront aux premières tentatives d'édition des œuvres complètes des philosophes : Voltaire (en trente-deux volumes!), Helvétius, Montesquieu, Beaumarchais, Raynal. L'imprimeur Clément Plomteux se spécialisera dans d'ambitieux projets de totalisation du savoir, dont une refonte de l'Encyclopédie. La poésie, réveillée par le long séjour qu'effectue à Liège l'écrivain Léonard, stimulera l'idéal d'une régénération de l'homme par le retour à la nature. La Société Libre d'Émulation (1779) fournira la caisse de résonance que réclamaient un puissant souci collectif de modernité et l'avènement d'une «société des talents». S'y joignirent des revendications de justice sociale qui se lisent dans la littérature des procès opposant nobles et communautés, ou dans l'Histoire des deux Indes de Raynal et Diderot. L'«embrasement inévitable» de 1789 n'était plus loin.

Daniel Droixhe enseigne la philologie romane et la littérature dialectale de Wallonie aux Universités de Bruxelles et de Liège. Il a participé à la fondation du Groupe d'étude du 18e siècle de l'Université de Liège Il est membre de l'Académie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique.

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (1)

Commentaires

A ce sujet on relira avec plaisir l'anecdote concernant l'écrivain Marmontel:

http://liegecitations.wordpress.com/2008/05/14/liege_imprimeur_impression_bassompierre_contrefacteur_marmontel/

Publié par LGCit le jeudi 25 juin 2009 à 19h18

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.