31/08/2009

Du nouveau dans la praline

Missing image

Il y a quelque temps, la Province de Liège a relooké son image par la création d'un nouveau logo.

Dans le même esprit, l'équipe professorale et les élèves de l'IPES de Hesbaye se sont voulus originaux avec la création de nouvelles pralines provinciales, en collaboration avec la société Callebaut afin d'inventer de nouveaux mélanges de chocolat portant le logo de la Province.

Il paraît que l'intérieur de ces pralines créera la surprise, les ingrédients restant encore secrets. Les goûts principaux sont cependant connus :
  • JAVA : praline au lait fondant dans la bouche telle un abricot
  • GHANA : praline fondante
  • SAO THOME : au parfum de framboise
  • MEXICO : fondant aux saveurs de baies de genévrier
  • ECUADOR : praline fondante
Si la curiosité (ou la gourmandise) vous tenaille, vous pourrez découvrir et déguster ces produits demain mardi, lors du passage de la Vuelta.

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (4)

29/08/2009

La VUELTA à Liège

Missing image

La 4ème étape du Tour d’Espagne 2009 arrive à Liège ce 1er septembre et la Province a mis en place une série d’événements pour accueillir dignement nos amis Ibères et participer à la fiesta.

Comme l’a expliqué André Gilles (député provincial-président, en charge des grands événements) : Toute campagne de promotion évènementielle se doit de faire connaître la manifestation offerte au grand public, en l’occurrence ici la venue de la Vuelta le 1er septembre 2009 qui sera annoncée par une série d’activités culturelles et sportives qui populariseront l’évènement attendu pour tous les amoureux du vélo, de l’Espagne.Nous avons souhaité préparer une campagne attractive et susceptible d’accrocher la population, non seulement à un évènement sportif, mais aussi autour d’une fête populaire espagnole.Cette campagne aura pour cible le public liégeois et wallon, mais aura également pour aire de diffusion l’ensemble de la Belgique, le Nord de la France, l’Eurégio. Elle concernera aussi les groupements sportifs et les associations espagnoles.

Missing image

Ce week-end : ouverture du village espagnol dans le parc d’Avroy : une Feria populaire organisée en étroite collaboration avec les associations espagnoles de la province de Liège et une séries d'animations diverses dans le centre ville grâce à l’Association des Commerçants de la Ville de Liège.

Jusque fin novembre : exposition MIRO au Château de Waroux.

Mardi 1e septembre, la course arrivera avenue Rogier et en plus du village espagnol, de nombreuses animations sportives ponctueront la journée au Parc d’Avroy, découpé pour l'occasion en plusieurs zones :
  • une arène pour les démonstrations équestres, les danses folkloriques
  • un kiosque pour des concerts
  • un marché espagnol
  • des animations déambulatoires
  • une occupation spécifique pour les activités pour les personnes handicapées
  • l’espace VIP
Quant à l'arrivée des coureurs, elle est prévue entre 17h20 et 18 h.

Missing image

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

28/08/2009

Arrêter le temps

Liège-Urbain n'est pas un blog photos mais avouez que le partage de ce moment de détentre nocturne (typiquement liégeois) est bien agréable, en cette période de fin de vacances...

Missing image



L'occasion également de (re)découvrir une histoire qui nous tient tous à coeur :

La légende de Tchantchès

Le 25 août 760, le quartier populaire du Djus-d'la Moûse, sur la rive droite de la Meuse, était en effervescence. En effet, de ce jour là, naquit miraculeusement, entre deux gros pavés, un bébé. Il était joufflu et robuste, il souriait aux badauds accourus des ruelles environnantes. Soudain, il se mit à chanter : "Allons la mère Gaspard, encore un verre, encore un verre". Une brave femme se précipita chez elle et revint quelques instants après avec un verre d'eau. Le bébé repoussa le verre et se mit à bouder. Le mari de la brave femme lui tendit alors un biscuit trempé dans du peket, aussitôt le bébé l'avala goulûment et en redemanda. On lui donna alors une bouteille pleine de ce précieux breuvage, il en but une grande rasade comme si ce eut été du lait. Le petit voulut se lever, mais retomba, sa tête cognant durement contre le pavé. La foule inquiète se précipita pour le relever, mais lui d'un grand bond se retrouva debout et partit d'un grand éclat de rire. La brave femme et son époux adoptèrent cet enfant et lui donnèrent le nom de Tchantchès, c'est à dire François en Wallon.

Nourri essentiellement avec du genièvre du plus pur grain, l'enfant poussa comme un champignon. Un jour, son père adoptif eut la malencontreuse idée de lui donner un hareng salé, qu'il trouve fort à son goût. Mais le hareng saur est excessivement salé et enflamme son gosier. Son père, à l'insu de sa femme, lui donne des biscuits trempés dans du Peket (Eau de vie à base de baies de genièvre dont le taux d'alcool varie entre 30 et 40%. L'appellation Pecket est typiquement Wallon.) un alcool de genièvre dont raffolent les Liégeois, qu'il aime beaucoup. Depuis ce jour Tchantchès ne put apaiser sa soif qu'avec du pecket. Au fur et à mesure qu'il grandissait, ses parents constatèrent que son nez croissait d'une manière démesurée. De plus, il était coloré, rubicond, avec des reflets pourpres et violets. Très vite son visage servit de modèle pour la fabrication de masques de carnaval. Cette malformation ne venait certes pas du pecket, mais d'un accident survenu le jour de son baptême. La sage femme qui le portait ne rechignait pas non plus à une bonne rasade. Ce jour-là, elle dut en boire plus qu'à l'habitude et laissa choir Tchantchès sur les fonds baptismaux, l'enfant cogna malencontreusement le nez contre la pierre sacrée. Vu la dureté de sa tête, l'enfant ne poussa pas un seul cri, mais la croissance démesurée de son organe avait sa source dans ce traumatisme ignoré. Un autre malheur devait plus tard le frapper. Enfant, il contracta la rougeole, à l'époque, on estimait guérir cette maladie infantile en avalant de l'eau ferrugineuse. Sa mère en fabriqua en faisant macérer, dans un seau remplit d'eau, un fer à cheval. Ce là ne lui portant pas bonheur, détestant l'eau, pour rendre ce supplice le plus court possible, il avala rapidement tout le seau et le fer à cheval se cala dans sa gorge. On ne put jamais l'en retirer. Depuis ce jour, il ne lui fut plus possible de tourner la tête latéralement. Pour regarder le ciel, il devait se coucher sur le dos, et à platventre pour regarder le sol. Affublé de ces deux disgrâces, il fut rapidement l'objet de rires et de sarcasmes. La veille de l'Assomption en 770, il fût élu Prince de Djus d'là Moûse. Il comprit ce jour-là que la laideur, accompagnée de bonté d'âme et d'esprit, sait se faire aimer. Depuis ce jour, il fut l'objet de la sympathie générale.

Un jour, comme il avait l'habitude de le faire, se promenant sur les rives du beau fleuve, il rencontra l'Archevêque Turpin et Roland, le neveu de Charlemagne. Enchantés par l'assurance et la sympathie de ce gamin, il allèrent le présenter à l'empereur. Et celui-ci le désigna comme compagnon de son neveu Roland. A la cour, très vite, il amusa tout le monde par ses pitreries, ses propos vis et son accent si particulier. Lorsque Charlemagne décida de faire la guerre aux Sarrazins en Espagne, Tchantchès fut du voyage. Dans les conseils privés et sur les champs de bataille, il était toujours là pour les aider de ses judicieux avis ou de ses terribles coups de têtes. C'était là, sa seule manière de combattre. Pas de lance, pas d'épée, seuls ses coups de têtes en plein dans le sternum brisaient les côtes de son adversaire et l'envoyaient dans un monde meilleur. Tout homme atteint par lui était un homme mort. Quant à lui, grâce à son nez béni, il était invulnérable. Pendant la bataille de Roncevaux, Roland envoya notre ami dormir, car il bâillait bruyamment, durant le combat. Le bâillement étant communicatif, Roland eut peur que tous ses soldats se mettent aussi à bâiller. Il envoya donc notre valeureux Liégeois dormir. Tchantchès obéit, quelques instants après il ronflait. Il fut réveillé par le son du cor et ne put constater le désastre et la mort de son fidèle maître Roland. Sa tristesse fut immense et selon la coutume de l'époque, il enleva sa casquette et s'arracha une poignée de cheveux. Remis péniblement de ses émotions, il accompagna Charlemagne au siège de Saragosse, mais le cœur n'y était plus, sa peine restait inguérissable. Même le pecket ne lui remontait plus le moral.

Malgré les insistances de l'empereur, il voulut revenir dans sa bonne ville de Liège et resta inconsolable, jusqu'à son dernier souffle, de s'être endormi pendant la bataille de Roncevaux. Il mourut à Liège, à l'âge de 40 ans, après une fameuse ripaille. Il fut enterré à l'endroit où s'élève son monument, place de l'Yser, à l'angle des rues Surlet et Puits en Sock. Toute la population le pleura, car il était et est resté la caricature du vrai Liègeois, bon cœur, mauvaise tête, soupe au lait, grande gueule, esprit frondeur, hareng saur, grand gosier, farouchement indépendant, accueillante et prompt à s'enflammer pour toutes les nobles causes. Tchantchès représente le peuple Liègeois avec ses qualités et ses défauts, son sens de la justice, sa générosité. Il sent la bouquette à la farine de Sarrazin, la pomme au sucre rouge, la bière et surtout le frisse pecket.

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (1)

27/08/2009

Tous ensemble, Champions de la propreté !




La propreté, c'est l'affaire de tous. Aussi, la ville a décidé de mener une véritable campagne afin de garder ses rues propres et de tenter de remporter le titre de Champions de la propreté.

L'objectif de cette campagne est de sensibiliser la population sur l'importance de la propreté publique. Pour ce faire, elle a fait appel à la collaboration exceptionnelle du Standard pour la réalisation d'un spot mettant en scène 3 joueurs emblématiques de ce club (Axel Witsel, Igor de Camargo et Réginal Goreux), diffusé dans les cinémas (Kinépolis, Palace, Grignoux), à la télévision (Standard TV sur RTC) et sur Internet, dès ce 19 août.

Ce slogan s’affichera également aux quatre coins de la ville, et même au-delà : aux entrées et sorties de la Ville, en plein Tivoli sur un skyboard géant, dans la gare des Guillemins, dans les bus et même sur un bus spécialement habillé aux couleurs de la campagne, qui sillonnera la Ville durant 1 mois.

En cette fin d'été, prouvons que nous pouvons être aussi :

Tous ensemble … Champions de la propreté !

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (2)

26/08/2009

Le gagnant de l'Euromillions est liégeois

Missing image

Le bulletin gagnant de l’Euromillions de vendredi dernier a été validé à Liège !

L’heureux propriétaire du fabuleux sésame serait un jeune homme qui vit en couple. En empochant précisément 37.570.330 €, il est devenu scandaleusement riche. Un rêve qui, quand il s’est réalisé, l’aurait apparemment laissé sans voix durant un jour et demi, selon la libraire.

"Nous, on ne gagne rien. Et malgré tout, j'avais des frissons quand j'ai vu le ticket. C'est incroyable. Eux étaient en état de choc", raconte la libraire qui a eu contact avec l'heureux gagnant.

Mais si le jeune homme peut maintenant avoir la tête dans les nuages, la commerçante, elle, garde les pieds sur terre. Quand on lui demande si elle attend un pourboire du gagnant qui a acheté son ticket dans sa librairie du quartier d'Outremeuse (le Press Shop de la rue Puits-en-Sock), elle avoue que "ce serait bien", même si "on n'attend rien de ça, sinon des retombées professionnelles."


Pourquoi c'est pas moi ? C'est vrai ça mais... j'avais oublié que pour gagner, il fallait jouer !

Pour voir la vidéo, cliquez ICI

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (1)

Apéros@Liège

Nouvelle et troisième édition des Apéros@Liège (ouvert à tous - entrée gratuite), ce vendredi 28 août (de 17 à 23h).

Changement de décor cette fois encore : on nous attend pour faire la fête dans le Jardin Botanique (rue Louvrex).

Missing image

L'ambiance promet d'être torride pour ce numéro des Apéros et ce, grâce à l’Asbl Art’n danse qui nous emmènera dans les rythmes endiablés des danses latines : merengue, bachata...

Bien sûr, d'autres animations sont prévues:
  • Démonstration et initiation à la danse
  • expo du Village des Artistes de la Place Cathédrale
  • jeux géants, pétanque, badminton...
  • bars
  • petite restauration (prix démocratiques)

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

25/08/2009

La question du mardi 248

VOID

Où sommes-nous ?

Owen |     |   |   Qué novèles ? (4)

24/08/2009

Liège en BD

Dès ce vendredi 28 août et jusqu'au 27 septembre, partons à la découverte de Liège, autrement...

Missing image

Cela se passe à l'Eglise Saint-André où, à travers la bande dessinée, Liège dévoilera ses monuments, ses rues et ses quartiers représentés par de nombreux artistes.

En effet, la Cité ardente est très souvent le théâtre d'une intigue qui se déroule dans l'un de ses quartiers : la place Saint-Lambert, la place du Marché bien sûr mais aussi les quartiers Saint-Martin, Sainte-Marguerite et le Cadran, Hors-Château et Féronstrée, la Boverie, Outremeuse, les Guillemins...

Nous les retrouverons donc grâce à des albums, des planches originales, des photos, des cartes postales ou encore des gravures réunis dans cette exposition pour le plaisir de tous, liégeois ou non.

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

23/08/2009

Un p'tit resto à Liège ?

Envie d'un petit restaurant à Liège, sans trop savoir quelle cuisine choisir.... Connaître les jours et heures d'ouverture d'un établissement, les modes de payements ou tout simplement l'adresse, rien de plus facile, cliquez sur l'image :

Missing image

Un répertoire des restaurants de Liège précis et simple d'utilisation.

Bon appétit !

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

22/08/2009

L'Égypte à Liège


Superbe soirée, ce vendredi au Palais des Princes-Évêques, avec la magnifique représentation d' Aïda de Giuseppe Verdi ...

VOID

Laisser défiler le diaporama


Après Liège, la tournée continue : voir le site.

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (3)