26/12/2009

Par ici les boûkètes !

En cette période de fêtes, les plats régionaux sont appréciés. J'ai choisi la véritable boûkète liégeoise et sa recette traditionnelle à déguster à toute heure du jour ou de la nuit... Bon appétit !

Missing image

Ingrédients (pour 10 à 15 boûkètes)
  • 200g de farine de sarrasin
  • 20g de levure de boulanger
  • 3 oeufs + 2 blancs
  • 50 ml de lait entier
  • 25g de beurre non salé
  • 1 pincée de cannelle
  • 5cl de rhum
  • 1 c à café de sucre semoule
  • 50g de raisins sec de Corinthe
  • 10cl d'huile d'arachide ou de colza
  • cassonade blonde
  • sel
Préparation
  • faire fondre le beurre
  • séparer les blancs des jaunes d' oeufs
  • monter les blancs (5 au total) en neige ferme avec une pincée de sel
  • chauffer légèrement le lait : il doit être tiède
  • en prélever une tasse et y délayer la levure émiettée
  • verser la farine dans un grand saladier
  • creuser un puit au centre
  • petit à petit, et tout en travaillant la pâte du bout des doigts, ajouter la levure délayée, le lait, le beurre fondu et le sucre. Bien mélanger le tout
  • ajouter ensuite une pincée de sel, les jaunes d' oeufs, le rhum et la cannelle
  • quand la préparation est bien homogène, incorporer les blancs d'oeufs battus en neige et les raisins de Corinthe
  • couvrir le saladier d'un essuie plié en double épaisseur et laisser reposer la pâte près d'une source de chaleur et à l'abri des courants d'air pendant 4 heures : la pâte doit doubler de volume
  • au bout de ce temps, confectionner les boûkètes (crèpes) dans une crêpière préalablement graissée à l'huile
  • déguster les boûkètes très chaudes ou froides (selon le goût) saupoudrées de cassonnade

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (1)

Commentaires

Une version qui m'a l'air bien appétissante. Un bon point: la farine de sarrasin et la cassonade pour servir. Bien meilleur que les crêpes au raisin saupoudrées de sucre (que nous nous refuserons à appeler bouquètes) servies au 15 août. Dans la recette d'origine, c'est plutôt de la bière que du lait (moins coûteuse, à l'époque) et même (qui a dit pire!) du saindoux plutôt que du beurre, pour la cuisson.

Publié par laurent le lundi 4 janvier 2010 à 11h29

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.