31/03/2011

La mode "Distingo"

Missing image


Distingo est un projet collectif de création qui, à l'initiative du C-page, rassemble 200 jeunes d'écoles et d'associations des quartiers Amercoeur, Bressoux et Droixhe.

Le thème du projet étant la mode, les participants ont créé leur propre collection de vêtements, de maquillages et de coiffures qu'ils nous présenteront lors de deux manifestations publiques :

- un défilé : le mardi 5 avril à 13h45, à la salle des fêtes de Droixhe
- un cortège au centre ville (il partira de la place Saint-Etienne) : le vendredi 8 avril à 14h

Pour en connaître davantage sur cette initiative à la fois sociale, créative et récréative, cliquez sur l'image ou visionnez la vidéo ci-dessous, vidéo reprenant les différentes étapes du projet.



A vos agendas, ces jeunes ont besoin de vos encouragements !

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

30/03/2011

L'île de la Boverie



Dans la série des grands travaux de Liège, figure l'aménagement de l'île de la Boverie.

Pour 2015, tout le parc actuel de la Boverie devrait être aménagé afin de mettre en valeur le futur Centre international d’Art et de Culture (CIAC), musée d'art contemporain idéalement situé entre les Guillemins et la Médiacité qui, on l'espère, sera prêt pour l’Exposition Internationale en 2017 où il y est présumé être l'une des pièces maîtresses.

L'actuel MAMAC va être entièrement restauré : il sera agrandi du côté de la façade aveugle (vers la Dérivation) afin de disposer de 3700 m² d'accueil pour de grandes expositions ainsi que d'une salle pour les artistes de la région ou encore des aires de repos avec des distributeurs de boissons.

Un restaurant et un tea-room (ouverts en dehors des heures du musée et accessibles à tous) verront également le jour dans le bâtiment des sports nautiques. Par contre, il y aura démollition de la petite école maternelle de la ville se trouvant dans le parc afin de construire un parking et le déménagement du club des pensionnés.
Quant à la grande roseraie, elle sera totalement réaménagée dans le style du reste du parc et l’espace situé devant le musée (côté Meuse) également redessiné dans la même idée.

Le pont Hennebique, datant de 1905 et actuellement réservé aux piétons et aux vélos, devrait être réaffecté pour les véhicules afin de permettre un accès direct pour les voitures du quai Mativa à l'Union Nautique située au bout de l'île.

Les collections du MAMAC, dans ce projet audacieux, devraient prendre place dans le musée Saint-Georges, actuellement en réaménagement lui aussi.

Que de changements à Liège, ces prochaines années ! Je me demande ce qu'en penseraient mes grands-parents...

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (4)

29/03/2011

La question du mardi 326

VOID

Dans quelle artère a été pris ce cliché ?

Owen |     |   |   Qué novèles ? (6)

28/03/2011

L'Opéra Royal



L'été 2012 devrait voir la fin des travaux (commencés il y a tout juste un an) de notre Opéra Royal.
Pour le meilleur ou pour le pire ? Personnellement, j'imagine mal le résultat final mais bon, restons positive...

Où en est donc le chantier, actuellement ?

Le toit d'origine a été enlevé et remplacé par un parallélépipède en tuiles éternit blanches et tubes d’acier inoxydable cuivrés. Les deux niveaux font désormais culminer l’édifice à 32 mètres afin d’agrandir la scène, accueillir des bureaux et une salle de répétition.
La salle de spectacle a quant à elle été entièrement restaurée : sièges remplacés et balcons rénovés et le grand foyer reconstitué comme lors de l'inauguration en 1820.
Pour l'instant, les luminaires sont à Paris chez le bronzier Bernard Tisserant afin d'être entièrement remis à neuf et équipés de leds.

Dans un avenir proche, d'autres travaux rendront les bâtiments plus confortables. Ainsi, l'air climatisé sera acheminé au rez-de-chaussée grâce à 212 conduits creusés dans la chape de béton, permettant de supprimer les grilles le long des murs, le sous-sol accueillera les machineries de la scène, la musique et les chants seront captés par des micros depuis la scène pour être transmis dans des casques à destination des malentendants présents dans le public et enfin, des sièges amovibles faciliteront le passage des spectateurs à mobilité réduite.

Si pour le confort et la qualité, je reste confiante, j'émets un petit bémol pour l'esthétique car ce parallélipipède me semble vraiment dysharmonieux.

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (12)

27/03/2011

Souriez, vous êtes flashés !

Serait-ce là une nouvelle génération de radars camouflés ? Dans le doute, méfions-nous et levons le pied !

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

25/03/2011

Seconde vie pour l'Émulation



Le projet du déménagement du Théâtre de la Place dans les bâtiments de la Société Libre d’Emulation bientôt réalisé ?

En effet, des travaux restaurent actuellement les parties classées des bâtiments de la place du XX Août, tandis que des extensions voient le jour pour permettre au théâtre de vivre désormais dans un cadre prestigieux et mieux adapté à ses activités.

Le complexe devrait proposer aux spectateurs une grande salle comprenant 558 places avec un plateau de 18 x 21 mètres et une petite salle comprenant 145 places pour une superficie utile totale de 7800 m².

Parallèlement à cet axe central, un ensemble de nouveaux immeubles sera construit permettant ainsi une optimisation des espaces de l’ensemble du bâtiment. Les nouvelles parties s’articuleront entre la place du XX Août et la rue des Carmes. Ces constructions accueilleront d’une part les services techniques du Théâtre (accès décors, réserves, les ateliers de couture, décoration, maquillage/perruque, rangement des accessoires...) et d’autre part, les outils nécessaires à la création et à l’accueil des artistes (salle de répétition, loges, foyer...).

Un autre projet prévoit également de revoir toute l'organisation de la place du XX Août avec aménagement des trottoirs et l'implantation d'un hôtel de luxe avec terrasse à rue mais cela, c'est une autre histoire...

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (3)

24/03/2011

Casting pour le parfum « Raffole »

“ Raffole ”, c’est un nouveau parfum, un “ élixir de désir ”, comme le qualifient ses créateurs. Qui sont maintenant à la recherche d’une personne susceptible de devenir l’égérie de leur produit.

VOID

L’équipe Raffole organise donc des castings à la recherche de mannequins hommes et femmes sur toute la Belgique francophone.

À Liège, ils se dérouleront le vendredi 25 mars (de 17 à 21h) et le samedi 26 mars (de 13 à 20h) à la Médiacité (Longdoz), ainsi que le mercredi 6 avril au Kinépolis (à partir de 19h). Les conditions? Il faut être âgé entre 16 et 25 ans et mesurer minimum 172 cm pour les filles et 180 cm pour les hommes.

Les gagnants, homme et femme, deviendront les modèles du parfum pour une série limitée et seront présentés à de grandes agences internationales afin de peut-être lancer leur future carrière de mannequin! Tous les participants recevront un cadeau. Les résultats des castings seront diffusés deux jours après le passage sur le site Internet.

Toutes les infos complémentaires sur www.raffole.com.

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (3)

23/03/2011

“ MARRE ” de la pub

Le collectif Mobilisation Antipub pour la Réappropriation Radieuse de l’Environnement — dites plus simplement ”MARRE” — s’est créé à Liège il y a deux ans pour lutter contre la mainmise de la publicité dans notre quotidien. Aujourd’hui, il sort (un peu) de l’ombre en participant à la semaine de la solidarité internationale.

Rencontre avec une de ses membres…

Vous les avez peut-être croisées dans les rues de Liège, ces affiches originales pour la Saint-Valentin. On y lisait “Faites l’amour, pas les magasins!”. C’était en fait de la pub… antipub. “Chaque fois que nous voyions une affiche de publiée à la Saint-Valentin, nous collions une de nos affiches à la place, explique Emilie, membre de MARRE depuis six mois. On faisait ça la nuit, les affiches restaient quand même quelques heures avant d’être arrachées et faisaient ainsi un peu réfléchir ceux qui les apercevaient…

Les membres de “MARRE” sont quelques dizaines à Liège: “Un étudiant en physique, une avocate, une personne qui travaille dans l’éducation permanente…”, énumère Emilie. Une fois par mois, ils se réunissent au domicile d’un des leurs et se répartissent les tâches. Une de ces tâches consiste, bien sûr, à “détourner” des affiches en ajoutant un petit mot comique à côté du slogan, en les sur-collant ou encore en coupant l’électricité qui alimente l’éclairage de certaines pubs la nuit. Rien de très méchant, même si ce type d’activités ne se fait quand même pas au grand jour : “On ne risque pas grand-chose, car on ne dégrade pas vraiment. Mais évidemment, on n’est pas les copains de JC Decaux!” (société qui gère les abribus), poursuit la jeune “militante”.

Une soixantaine de membres et sympathisants de “MARRE” ont organisé, il y a quelque temps, ce qu’ils ont appelé une “manif de droite” qui a très bien marché. Tout avait été fait au second degré. La vidéo (voir ci-dessous) a tourné dans tous les coins du monde et a été visionnée 80.000 fois! Sur place, pas mal de gens ont cru dur comme fer à une vraie manif de la droite.

Ces idées devraient bientôt être couchées sur papier : s’associant avec urbAgora (groupe de réflexion sur l’urbanisme), MARRE va prochainement éditer ses pensées. La gentille guerre contre la pub ne fait que commencer…

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

22/03/2011

La question du mardi 325

VOID

Où peut-on trouver cette tête d'animal ?

Owen |     |   |   Qué novèles ? (15)

21/03/2011

Une exposition de taxidermie à Liège

Jusqu’au 30 avril 2011, le taxidermiste Jean-Pierre Gérard présente quelques-unes de ses pièces à la galerie d’art Radeski, sur le boulevard d’Avroy. Girafes, ours blancs ou lions sortis tout droit des ateliers de l’artiste à Fléron vivront une "seconde vie" dans cet ancien hôtel particulier.

Chaque jour, Jean-Pierre Gérard naturalise des animaux originaires des quatre coins de la planète. Une passion entretenue de génération en génération puisque la société familiale existe depuis plus de 140 ans. Le taxidermiste exporte maintenant son talent partout dans le monde grâce de nouvelles techniques d’empaillage.
À l’époque, aux USA, ils utilisaient du carton creux pour la structure interne de l’animal. J’ai commencé à m’informer et aujourd’hui, nous utilisons des formes en polyuréthane que nous sculptons ensuite. ”, explique l’artiste.

Jean-Pierre Gérard a ainsi fourni 27 muséums d’histoire naturelle en Europe, mais aussi de célèbres collectionneurs étrangers comme l’Emir du Qatar.

Voir la vidéo de l’atelier de l’artiste :

© SudPresse 2011

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)