20/04/2011

Les “pistards” liégeois

À la veille des grandes classiques wallonnes, voilà un livre qui tombe bien. Les éditions Noir Dessin publient, en effet, Vélodromes et champions d’autrefois en province de Liège. L’ouvrage, largement illustré, est signé Jean-Pierre Ropet.

VOID

Avec ce livre, vous allez pouvoir vous replonger dans un univers aujourd’hui révolu dans notre région, celui des courses sur piste entre 1900 et 1990. Du vélo sur piste au tandem, des courses en triplette ou même en quadruplette, vous allez tout savoir sur le sujet.

À la fin du 19e s., le sprint belge, avec ses quatre Liégeois — Robert Protin, Jean Broka, Louis Grogna et Charles Van Den Born —, brille sur toutes les pistes européennes.

À une certaine époque, Liège et sa province ne comptaient pas moins de cinquante vélodromes, éphémères pour la plupart, ou vraiment prestigieux comme ceux de Verviers et de Rocourt.

La grande et la petite histoire des “pistards” liégeois sont riches d’anecdotes savoureuses.

Ainsi, saviez-vous que certains sprinters ne roulaient pas le dimanche, et ce uniquement par conviction religieuse? Des coureurs liégeois ont été pris pour des espions lors d’un entraînement sur route en Italie car ils roulaient dans un domaine militaire sans le savoir.

Saviez-vous aussi que certains coureurs buvaient du champagne avant chaque course, qu’un autre encore recommença une nouvelle carrière sportive alors qu’il était déjà grand-père, qu’un pistard de la province de Liège reçut la Légion d’Honneur, qu’un autre fit équipe avec son propre père... ?

Un livre à «pédaler» sans modération …

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

Les commentaires sont fermés.