21/04/2011

La Bètchète

Depuis peu, Liège possède un nouvel ouvrage d’art urbain. Il a été placé au carrefour de l’Opéra et il est censé rappeler l’ancien bras de la Meuse qu’était à l’époque le boulevard de la Sauvenière.

VOID

Jusqu’au 19e s., le boulevard d’Avroy et celui de la Sauvenière étaient un long bras de la Meuse et tout le centre-ville n’était qu’une île. Sur le fleuve, un des bateaux les plus en vogue à l’époque était une petite embarcation à fond plat et au nez pointu que les Liégeois surnommaient familièrement: “la Bètchète ”.

C’est pour rappeler cet ancien bras de La Meuse, mais aussi ces bateaux de l’époque, que le sculpteur liégeois Pierre Pétry a ainsi nommé son œuvre. Il s’agit de deux poissons stylisés et la bouche ouverte qui sortent du fleuve. Ils sont évoqués par deux longues lames d’acier en inox, réalisées par les ateliers Melens et Dejardin de Jupille.

Au départ, cette œuvre avait été prévue dans le cadre du réaménagement du carrefour Avroy-St-Gilles. Avec les ombrelles de Michel Léonardi, elle avait gagné un concours d’art urbain et devait se placer devant la banque de Schaetzen. Mais, au final, ce carrefour s’avéra déjà beaucoup trop encombré de mobilier urbain.

Encore à l’état de chantier, cette commande de la Ville (pour un montant de 65.000 €) sera bientôt dotée d’un éclairage et inaugurée officiellement à la mi-mai.

VOID
Une « vraie » bètchète

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (2)

Commentaires

Elle est bien mieux là et rend ce carrefour visuellement plus dynamique. Quant aux ombrelles, dommage qu'une solution n'ait pas été trouvée pour les rendre plus visibles (notamment leur éclairage nocturne).

Publié par Laurent le mardi 6 septembre 2011 à 10h54

Répondre à ce commentaire

Finalement, tu as raison, Laurent. Il a juste fallu que je m'y habitue...
Quant aux ombrelles, d'accord avec toi, elles ne sont pas mises en valeur, le soir.

Publié par Hollynx le jeudi 8 septembre 2011 à 22h34

Les commentaires sont fermés.