30/08/2011

Des échangistes sur le seuil des religieuses

Effervescence des Soeurs (une dizaine de religieuses, âgées de 41 à 90 ans) au Carmel de Cornillon ! Si vous ne connaissez pas encore la nouvelle, sachez qu'elles sont désormais voisines d'un club échangiste.

Depuis le 12 août, les Caves de Cornillon (connues par tous les Liégeois pour leurs soirées à thèmes, mariages et soirées-étudiants) a changé de look, de tendance et d'ambiance : tous les vendredis, samedis soir et veilles de jours fériés, The One (tel est son nom) propose à ses clients une ambiance cosy, discrète et libertine.

Voici ce que disait, ce matin, le journaliste de la Meuse au sujet de ce nouveau club :

Les directeurs ont joué la carte de la discrétion. Il faut franchir le passage d’une cinquantaine de mètres pour voir la première annonce, à quelques mètres de l’entrée. Une réception accueille les clients, juste devant une salle remplie de casiers. Les libertins pourront y laisser vêtements et effets personnels. Au bout du vestiaire, quelques espaces salons et un bar. À droite, la piste de danse podiums et barres de pole danse inclus. À gauche, la salle de restaurant. Jusque-là, “ The One ” se distingue à peine des clubs traditionnels. Mais si l’on se hasarde dans les recoins des caves, l’activité libertine de ce club ne fait plus aucun doute. Des petites alcôves plus ou moins discrètes ont été aménagées sous les voûtes. S’il n’y a pas de code vestimentaire spécifique dans le club, il faudra néanmoins tomber la chemise pour avoir accès aux pièces destinées aux parties fines et au bain nordique, une sorte de jacuzzi relaxant. Sous-vêtements et tenues légères y sont exigés.

Missing image


Le club ne vise pas exclusivement un public libertin. Certaines personnes viennent aussi pour la musique et pour l’ambiance. Il faut dire que la formule est relativement avantageuse. Au prix de 50 ou 85€ par couple, selon le jour, l’entrée donne droit à des restaurations et des boissons à volonté.

Soeur Thérèse-Marie, la prieure du Carmel, est très choquée : De telles pratiques près d’un sanctuaire ! Sainte-Julienne, à l’origine de la Fête-Dieu, a vécu ici. Un club de ce type, c’est loin de l’idéal Chrétien. Les jeunes étaient finalement moins dérangeants. Bruyants, certes, mais au moins leurs dérives étaient moins nettement affichées.

L'avenir nous dira ce que donne finalement ce voisinage, pour le moins surprenant...

Sachez cependant qu'une centaine de personnes a déjà participé aux premières soirées du club The One. Quant à son site internet, il a enregistré 2600 visiteurs sur 10 jours. Et l'un des responsables ajoute : Essentiellement des Liégeois. Il faut savoir que 33% des libertins sont Liégeois. Liège arrive avant Bruxelles puis Charleroi. Je ne pense pas que les mots dérive et débauche soient adaptés. Le monde libertin, c’est mieux que ce qu’on voit sur les parkings des discothèques classiques. Chez nous des médecins ou des avocats viennent et ça se passe dans le respect, entre adultes consentants. Pas de relations gay ou fétichiste, il y a de lieux spécialisés pour ça.

Si vous voulez en savoir davantage sur cet endroit, cliquez sur la photo.

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (1)

Commentaires

Ce que le journaliste de La Meuse ne dit pas, c'est qu'il a rencontré Hollynx dans ce Club, et qu'ils y ont eu des contacts pas très « catholiques » dans ces fameuses alcôves !-))

Plus sérieusement, le monde libertin est très bien structuré et respectueux. Rien à voir avec une discothèque où ça braille, se saoûle et shoot, où la drague sauvage et pelotage ou baise divers (y compris aux abords de l'établissement) sont monnaie courante et où, finalement, l'endroit est bien plus dérangeant pour les riverains.

Rien à voir non plus avec un bordel, une maison de passe ou parkings, parcs publics, lieux abandonnés, etc. parfois situés non loin de crèches, d'écoles ou de lycées.

Que de The One soit près d'un Carmel ne me choque absolument pas. C'est plutôt la pédophilie ou l'accueil d'anciens Nazis (loin de l' « idéal chrétien » dont parle la prieure du Carmel) au sein de l'Eglise catholique qui me révolte ... même si c'est un autre débat.

Publié par PhiL le mardi 30 août 2011 à 10h45

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.