26/07/2012

Big Brother à Liège



Si vous vous sentez épiés, ce n'est pas une impression : vous l'êtes !

À Liège, 118 caméras de surveillance vous tiennent à l'œil et 14 nouvelles vont encore s'ajouter à ce système de surveillance des rues datant de 2006 pour certaines d'entre elles qui furent installées dans un but de surveillance mais également de prévention.

Saviez-vous que les images sont conservées 7 jours puis détruites automatiquement ?

En tout cas, de nombreuses images vont compléter cette collection éphémère et ce, dans le quartier du Thier à Liège, à Jupille, à Droixhe, à Coronmeuse et dans le Carré où plusieurs installations infrarouges doivent en plus améliorer la vision nocturne des appareils.

Vous voilà prévenus : on nous nous épie mais c'est pour notre sécurité...

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (4)

Commentaires

On en pense ce qu'on veut. C'est ce système qui a permis d'arrêter les agresseurs de Jo Vanholbeek (gare Centrale) à Bruxelles il y a quelques années. Et bien d'autres interventions !

Publié par marie-blanche remacle le jeudi 26 juillet 2012 à 11h49

Répondre à ce commentaire

surveiller ou punir .....

Michel Foucault ou le retour du Panopticon de J. Bentham

Publié par bernard le vendredi 27 juillet 2012 à 13h11

Répondre à ce commentaire

De toute façon, outre les forces de l'ordre (police, gendarmerie, armée,...), ce sont les banques, les grandes surfaces, les stations-service, les parcs d'attraction, les distributeurs de billets, les galeries commerçantes, les magasins (bijouteries, librairies, etc.), les cinémas, de plus en plus de particuliers, etc. qui vous observent « 24/7 » (24 heures sur 24, 7 jours sur 7) : non seulement à l'intérieur des bâtiments, mais aussi à l'extérieur (la "proximité" n'a pas de valeur bien définie !). Sans parler des manifestations comme les défilés en tous genres, les matches de foot, et Cie.

De plus, les satellites de surveillance en tous genres, de plus en plus sophistiqués et aux résolutions numériques époustouflantes, vous traquent à votre insu dans vos moindres faits et gestes. Pas besoin d'aller chercher jusqu'à la NSA : sur Internet, vous trouverez tout ce qu'il faut pour jouer au parfais petit “espion”.

Ça, c'est pour l'image. Car pour le reste, c'est encore pire. Avec le développement des réseaux sociaux, des smartphones, de la WiFi, et j'en passe, votre vie privée n'a plus de secret pour des tas de banques de données qui en font plus ou moins (plutôt moins) bon usage.

Il faut s'y faire : il n'y a plus de vie privée, ni de droit à son image ou ses activités.

Le prix à payer pour notre tranquillité ? Pas sûr du tout ... Qu'on surveille de très près les pédophiles et autres détraqués, OK, mais qu'on laisse les autres 99,99% de la population mondiale vivre un peu en paix, bon sang ... 8•/

Publié par Owen le samedi 28 juillet 2012 à 8h30

Répondre à ce commentaire

Le prix à payer pour notre sécurité ! J'adhère...

Publié par Joëlle Sacré le dimanche 29 juillet 2012 à 15h10

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.