09/12/2014

Fière d'être wallonne ? Oui !

Un montage photo de Jean-Philippe Dheure super bien fait ...



Et les paroles en prime, si vous voulez chanter !

Nos-èstans fîrs di nosse pitite patrèye,
Ca lådje èt long, on djåse di sès-èfants.
Å prumi rang on l' mèt' po l' industrèye
Et d'vins lès-årts èle riglatih ot'tant.
Nosse tére èst p'tite, mins nos-avans l' ritchèsse
Dès-omes sincieûs qu'anôblihèt leû nom.
Et nos-avans dès libèrtés timpèsse :
Vola poqwè qu'on-z-èst fîr d' èsse Walon !
Et nos-avans dès libèrtés timpèsse :
Vola poqwè! Vola poqwè qu'on-z-èst fîr d' èsse Walon !
Di nosse passé, qwand c'èst qu'on lét l'istwère,
On s'rècrèstêye vormint à chaque foyou,
Et nosse coûr crèh' qwand c'èst qu'on tûse al glwère
Di nos vis péres qui n'avit måy pawou.
C'est gråce a zèls qui n'djouwihans dèl påy,
Il ont språtchî l'inn'mi d'zos leû talon;
On l'z-a r'clamé lès pus vaillants qu'i-n-åye
Vola porqwè qu'on-z-èst fîr d'èsse Walon !
On l'z-a r'clamé lès pus vaillants qu'i-n-åye
Vola poqwè! Vola poqwè qu'on-z-èst fîr d'èsse Walon !
On s'veût vol'tî inte frés dèl Walon'rèye
Et l'on-z-èst prèt'onk l'aûte a s'diner l'main ;
On s'fait plaisir bin sovint sins qu'on l'dèye,
Nouk ni s'hågnêye qwand c'èst qu'i vout fé l'bin
Li tcharîté qui mousse èl mohinète
N'î va qu'al nut' avou mèye précôcions ;
Li pô qu'on done on nèl donne qu'è catchète :
Vola porqwè qu'on-z-èst fîr d'èsse Walon !
Li pô qu'on done on nèl donne qu'è catchète :
Vola poqwè! Vola poqwè qu'on-z-èst fîr d'èsse Walon !

22/11/2014

Un musée trop peu visité

Le musée plein air du Sart-Tilman ...

Si comme moi vous ne l'avez jamais touché que du bout des yeux, en croisant ça et là un peu par hasard une sculpture ou une œuvre d'art, voici la vidéo qui vous donnera l'envie d'y plonger plus loin, surtout sous les couleurs d'automne ...

Missing image

20/11/2014

Une artothèque à Liège depuis quelques jours

Mais au fait, savez-vous ce qu'est une artothèque ?

L'artothèque est un service d'emprunt d'œuvres d'art, et ce service est désormais disponible aux Chiroux, une première en Wallonie.



Comment cela fonctionne-t-il ?

Tout affilié en ordre de cotisation (6€) peut emprunter gratuitement une œuvre d’un artiste contemporain pour deux mois. Actuellement, un catalogue de 80 œuvres d’artistes est proposé au public avec possibilité d'explications les concernant. Vous pouvez en avoir un petit aperçu en cliquant ICI.

Bien évidemment, les Chiroux vous demandent de vous engager à les dédommager en cas de vol ou de dégradation à l'œuvre empruntée.

Si cette expérience vous tente, rendez-vous sur le site de la bibliothèque des Chiroux : www.bibliothequechiroux.be/artotheque.

Au niveau des infos pratiques, sachez que l'artothèque (qui se situe rue des Croisiers 15, au 1er étage, section de prêt adultes, après les bandes dessinées) ouvrira dans un premier temps deux jours par semaine : le vendredi de 13h à 18h et le samedi de 9h à 15h.

Dommage que je manque de place !

13/11/2014

Nouvelle clinique du voyageur à Sainte-Rosalie



Ce 13 novembre a eu lieu l'inauguration du Centre hospitalier régional (CHR) de la Citadelle, sur le site Sainte-Rosalie, dans le quartier du Laveu.

En quoi consiste ce service ?

Il s'agit en fait d'un service sur-mesure pour un voyage sans souci, avant et après : conseils, vaccinations (carnet de vaccination en accord avec les règlementations internationales délivré), préparation de la pharmacie, accompagnement dans le projet d'un patient atteint d'une maladie spécifique ou chronique, d'une femme enceinte, d'un couple avec enfants en bas-âge, d'aventuriers, d'expatriés, pèlerins, groupes scolaires ... Bref, la clinique du voyageur s’adresse à tous ceux qui désirent parcourir le monde en toute sécurité et ce, de façon personnalisée.

Comment consulter ce service ?

Dans un premier temps, la clinique du voyageur (qui se compose de 5 médecins spécialisés en infectiologie tropicale et médecine du voyage et de 2 infirmières) sera accessible tous les vendredis après-midi, sur rendez-vous. Elle permettra aux voyageurs de préparer leurs voyages mais pourra également intervenir lors d'un retour problématique (malaria, fièvre typhoïde, méningite ...)

Et enfin, comme le précise le Docteur Eric Firre :

La mission de cette clinique du voyageur ne s’arrête pas là et va bien plus loin que la simple vaccination. "La médecine du voyage est devenue une branche à part entière de la médecine et requiert une connaissance des maladies, mais également des législations. Il faut savoir, par exemple, que la codéine est interdite dans certains pays de l’Europe de l’Est. Tout le monde a entendu la mésaventure survenue cet été à deux Françaises qui ont été retenues en Géorgie pour détention de Dafalgan codéine. Nous envisageons tous les paramètres comme la santé du voyageur au moment de son départ, les risques sanitaires sur place et même la situation politique. Nous n’hésitons jamais à donner notre avis et à parfois déconseiller un voyage lorsque nous jugeons que le risque est trop élevé".

Pour voyager en toute sécurité, si vous prévoyez un périple d'ici peu, n'hésitez pas à consulter :

Clinique du Voyageur du CHR de la Citadelle
Site de Sainte-Rosalie
Rue des Wallons 72 - 4000 Lièg
Téléphone : 04/254 72 28

07/11/2014

En quête d'une bonne affaire

Missing image


Ce mercredi 12 novembre 2014 à 13h30, à la Salle de vente des huissiers de justice (rue de la Lèche 58), aura lieu une vente publique d’objets mobiliers organisée par le CPAS de Liège.

Seront mis en vente du matériel horeca, des meubles, des électroménagers, de la vaisselle, des objets de décoration ... exposés le jour même (de 9h30 à 12h00) à la Salle de vente mais déjà visible dans le catalogue du site du CPAS.

D'où proviennent ces objets ?

Il s'agit des biens de personnes expulsées et non réclamés après 6 mois, d'objets trouvés non réclamés ou encore des biens de personnes placées en maison de repos.

Ainsi donc, l'argent des ventes sera versé selon la provenance des objets : les comptes individuels des personnes placées ou en recettes ordinaires du CPAS, pour la vente du mobilier des personnes expulsées et objets trouvés.

Pour plus d'info, si cela vous intéresse, cliquez sur l'image ou adressez-vous à Monsieur Alain Pauwels au 04/227.97.33.

05/11/2014

Foire d'octobre, plus que quelques jours ...

Je ne peux résister à la tentation de publier cette vidéo, tant l'ambiance y est palpable et la sono exceptionnelle !

30/10/2014

Nouveau à Liège : les cercueils personnalisés

En cette période d'Halloween et de Toussaint, voilà qui va ravir tous les photographes et passionnés, qui à l'avenir pourront partir en affichant la passion qui a animé toute leur vie.

En effet, Claude Debources (Liégeois et administrateur-gérant chez Funeralys, une association d’entrepreneurs de pompes funèbres, désormais importateur exclusif pour toute la Belgique) a lancé, il y a peu, une nouvelle gamme de cercueils : les cercueils personnifiés.

Ces cercueils sont vendus à Liège et ont comme particularité d'être imprimés, comme l'illustre la photo ci-dessous.



Ce nouveau concept semble déjà bien marcher en France.

En Belgique, Funeralys dispose d’une douzaine de modèles différents regroupant des thématiques comme la mer, les chevaux ou la campagne, le lieu de résidence du défunt ou encore une vue de Liège.



Il est prévu de pouvoir un jour personnaliser encore davantage les cercueils avec les photos personnelles de la personne décédée : ce travail demandera 12h et le cercueil sera disponible après 24h, le temps de séchage écoulé.

Parallélement, un service complet autour de la thématique choisie pour le cercueil est possible : urne funéraire, registre de condoléances, faire-parts et cadre mural.

Cette dernière petite fantaisie a évidemment un prix : le package revient à environ 2.000-2.500 euros, la prise en charge classique par les pompes funèbres étant comprise.



Pour découvrir les autres modèles, cliquez ICI.

15/10/2014

Festival de sculptures de glace

DSC_1915.JPG
Photo : Joëlle Sacré


Bruges accueille le Festival de sculptures de glace depuis 12 ans mais cette année, c'est au tour de Liège.

En effet, Alexander Deman (organisateur du Disney Ice Dreams) est tombé sous le charme de notre gare et a tenu à déplacer l'événement dans notre Cité ardente.

Les sculptures prendront donc place sur l'esplanade de la gare Calatrava, du 22 novembre au 4 janvier. Cependant, les préparatifs de l'ensemble des installations et structures thermiques commenceront déjà dans une dizaine de jours.

En tout cas, pour avoir été visiter cette expo à Bruges, je vous la conseille vivement mais munissez-vous d'un bonnet, d'une écharpe et de gants car le température est d'environ de -6 degrés !

11/10/2014

Les petits commerces se meurent



Encore une mauvaise nouvelle dans le monde du commerce à Liège : les boucheries liégeoises Roger Schumacher situées en Outremeuse, à Chênée et au Plateau Saint-Gilles sont en faillite, fermées depuis la fin du mois de septembre. Vingt emplois perdus et une institution de notre Cité ardente qui disparait encore, faute d'avoir trouvé acquéreur.

Cependant, la boucherie Gaston Schumacher de Belle-Ile n'est pas concernée par cette liquidation.

Espérons que l'enseigne survive à la crise car c'est quand même sous ce nom que nos parents découvrirent les premiers appareils à tickets déterminant l'ordre des clients. Toute une époque !

06/10/2014

Tout fout l'camp !



Tous les Liégeois connaissent la Taverne de l'Univers et l'hôtel du même nom.

Cet établissement centenaire (au coin de la rue des Guillemins, juste en face de l'ancienne gare) a traversé les années mais n'a pas survécu à la modernisation du quartier : il est désormais fermé, en faillite.

Son emplacement idéal s'est vu reculé de 200 mètres, soit hors de vue des voyageurs ayant une heure à perdre entre deux trains et hors de portée des chauffeurs de taxi qui s'y distrayaient entre deux courses.



La gare Calatrava a donc tout changé, déséquilibrant ainsi l'économie du quartier, car ce n'est pas là la seule enseigne ayant fermé depuis la construction de notre nouvelle gare.

L'hôtel de l'Univers (situé aux étages du bâtiment) n'appartient pas au même propriétaire et n'est pas concerné par cette faillite qui mènera la vie dure au dossier de reprise de l'établissement car trouver un repreneur pour l'ancienne Brasserie de l'Univers risque de ne pas être facile. A noter que cinq personnes ont perdu leur emploi dans cette mésaventure ...

Bref, encore un exemple de la dure réalité des temps modernes !