10/09/2006

La piscine de la Sauvenière comme autrefois

Construit à partir de 1938, à l’issue d’un concours, et inauguré en 1942, le complexe de la Sauvenière est d’emblée salué comme une des plus belles réalisations du genre en Europe. Le programme imposé relève du défi, puisqu’il prévoit une gare d’autobus, deux bassins de natation, un ensemble complet et ultramoderne de bains publics et d’hydrothérapie, un restaurant, ainsi qu’un abri anti-aérien pour 400 personnes.
Le projet du lauréat, Georges Dedoyard (1897-1988), surmonte les difficultés découlant du programme en alliant prouesse architecturale, innovations techniques, fonctionnalisme et harmonie des formes. La recherche artistique culmine dans le grand hall des bassins : couvert par une immense voûte de près de 80 m de long, cet espace d’une luminosité exceptionnelle impressionne par sa monumentalité.
Naguère menacée de démolition, la Sauvenière est aujourd’hui promise à un avenir plus souriant : une rénovation en profondeur est à l’étude, visant à rendre au bâtiment son attractivité initiale.

En ces journées du Patrimoine, c’est avec une certaine nostalgie que j’ai retrouvé ces lieux impressionnants qui connurent jadis mes premiers mouvements de brasse. Parcourir à pied le fond de cette piscine, qui me fit si peur lors des cours de natation scolaire obligatoires, me troubla très fort. Quelle ne fut pas ma surprise de tout retrouver comme autrefois, même cette odeur typique du chlore. Etait-elle toujours présente ou mes souvenirs jouèrent-ils un tour à mes narines ?

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (12)