24/01/2014

Nouveaux bancs à la gare



Bonne nouvelle : la SNCB envisage d'ajouter des bancs sur les quais de notre nouvelle gare qui n'en compte finalement que peu, soit une centaine de places assises.

Apparemment, 150 à 180 places sont prévues en vrais bancs, et non en des assis-debout comme ceux critiqués actuellement à Bruxelles car s'ils sont esthétiques, ils ne sont en rien confortables.

Cette initiative ne plaira pas à Calatrava qui ne voulait quasi pas de bancs pour la réalisation de son projet !

Pour ma part, dans cette gare aux courants d'airs, je trouve que rester assis sur un banc tient de la performance... Pourquoi ne pas plutôt privilégier un espace protégé pour les 100 pas ?

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

09/08/2012

Les bancs de pierre de Marcatchou (suite)

VOID

Je reviens sur l' article que nous avions consacré aux bancs de pierre du Port des Marcatchous (en contrebas du quai de Gaulle), début juillet.

Ces bancs ont été démolis (il n'y a pas d'autre mot) par la Ville le mardi 3 juillet 2012, sur instruction de M. Roland Léonard (PS), Échevin des Travaux, agissant lui-même au nom du Bourgmestre, M. Willy Demeyer (PS), sur base d'une soi-disant plainte des riverains du quai de Gaulle, concernant diverses « nuisances » (*).

J'habite moi-même quai de Gaulle, et je n'ai rencontré PERSONNE dans mon immeuble ou ailleurs sur le quai qui ait été consulté ou informé sur cet acte que je qualifierais de barbare.

Qui plus est, je viens de discuter ce matin avec M. Francis Klimek, responsable du Contrôle des Travaux au Port autonome de Liège (ports de Coronmeuse à Statte), qui prenait des photos de ce qui reste de ce "carnage".

Il apparaîtrait que le Port des Marcatchous, où étaient situés ces bancs de pierre, soit sous l'autorité du Port autonome de Liège (cliquer ICI , puis l'ancre "Marcatchous"). Or, cette Administration n'aurait pas été consultée ! (pas plus que les riverains, d'ailleurs)

On "nage" (!) donc dans un nouvel imbroglio politico-administratif liégeois, sur fond de proches élections communales.

Mais qui donc se cache vraiment derrière cette triste mascarade ???

(*) : à noter que si les dites « nuisances » concernent les marginaux (toxicos, alcoolos, etc.) qui squattent occasionnellement les lieux, l'enlèvement des bancs n'a rien résolu, car ces personnes s'installent à présent sur le rebord des bacs en pierre qui contiennent des plantes vertes : va-t-on AUSSI démantibuler ces bacs décoratifs ?!?

Nota : j'ai trouvé une autre intervention sur cette "affaire".

Photo credit : © photOwen 2012

Owen |     |   |   Qué novèles ? (3)

03/07/2012

Marcatchou perd ses bancs de pierre

VOID

Nous avions un beau quai où il faisait bon se promener en bord de Meuse et se reposer sur de petits bancs de pierre bleue, avec dans la tête le souvenir de Marcatchou, ce pêcheur enfant d'Outremeuse.

Plus de jolis bancs : on les a démolis, cet après-midi ! Et cela, peu après que l'on ait emporté ceux du quai de Gaulle, en contre-haut.

VOID

Certains vous diront que c'est pour éviter que les SDF ne s'y vautrent, d'autres que c'est en prévision de l'Exposition (éventuelle) de 2017. Moi, j'y vois une pièce à ajouter aux travaux inutiles (ou en tout cas incompréhensibles) de la Ville.

Dommage ...

Photo credit : © photOwen 2012

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (8)

07/10/2010

Les bancs d'Izoard

Missing image

Six bancs d’acier à l'ombre de six marronniers, intimement liés par les six lettres qui composent le nom IZOARD seront inaugurés, place des Béguinages, demain vendredi 8 octobre à 17h00.

Ces nouveaux bancs publics, nommés Bancs d'Izoard ont été conçus et réalisés par Daniel Dutrieux et Aloïs Beguin à la mémoire du poète liégeois Izoard (1936-2008), en plein coeur du quartier où il vécut jusqu'à la fin de sa vie.

Certains parlent de poésie visuelle car sur chaque banc sont gravés les noms des recueils du poète.

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (3)