28/03/2007

Nos belgicismes poétiques

«Le français c’est d’abord notre langue, à chacun d’entre nous, une langue personnelle forgée au cours des ans pour refléter au mieux nos propres pensées», écrit le Liégeois Jean-Claude Bologne dans Voyage autour de la langue.
Dans l’écriture de la poésie, une fulgurance souvent, les mots viennent du fond de nous et il n’est pas étonnant de retrouver de temps à autre, volontairement ou pas, des belgicismes jusqu’au cœur même des poèmes de nos auteurs, même les plus prestigieux.

Missing imageC’est à un voyage entre les mots que vous convie Jacques Mercier, comme un jeu de cache-cache : où se terrent-ils ces belgicismes, ces mots bien de chez nous ? Avec des exemples, vous irez de «carabistouille» au «coupérou», de l’ «amusette» à l’ «amitieux», des mots qui sont déjà eux-mêmes de la poésie qui fleure bon !
Entre conversation, récitation, sourires et jeux, Jacques Mercier pense que la poésie est aussi un jeu de mots.

Ven 30 mars à 20h, au Fram, rue Saint-Hubert 49 à Liège
Rens. : 04 221 06 41 – entrée libre.

Owen |     |   |   Qué novèles ? (0)