10/12/2006

Parler en vers, les "Prévert" de la rue

Les meilleurs slameurs liégeois sont en route pour Paris, qu’on se le dise !

Vous ne connaissez pas le slam ?
Il s’agit de ce mouvement ayant vu le jour à Chicago dans les années 80. Pour slamer, il suffit de proposer un texte brut et sans musique, écrit en vers et ne pouvant dépasser trois minutes à un public qui donne son avis en applaudissant ou en huant mais dans le plus grand respect de ce qui est dit et en échange de quoi l’artiste reçoit un verre offert par le bar dans lequel il se produit.
En France, Grand Corps Malade est le spécialiste de cette discipline. Vous pouvez le découvrir ICI.

A Liège, nous avons également un talent qui commence à se faire connaître et reconnaître : Simon, du collectif Digital bal musette, qui a 22 ans et qui est artiste peintre.
Depuis peu, la Zone (espace culturel alternatif situé rue Méan à Liège) propose des ateliers de slam ouverts à tous et dont le but est d’initier le public à ce type d’écriture et à l’exprimer sur scène. C’est là que se sont déroulées les éliminatoires d’accès au concours parisien.
En effet, il existe une compétition de slam à Paris (Slam United) que remporta d’ailleurs, l’année dernière, Grand Corps Malade.
Les gagnants des sélections liégeoises s’y produiront les 8-9 et 10 décembre. Croisons les doigts !

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (5)