03/01/2012

Initiation à la circulation



Dorénavant, les écoliers de Liège disposeront d'une piste de circulation mise au point et animée par la police afin de leur apprendre les règles du code de la route.

Cet apprentissage se fera par une mise en situation sur un espace de plus de 2000m² où les enfants pourront évoluer en automobilistes, piétons ou cyclistes avec des véhicules adaptés.

Cette piste de circulation a été inaugurée il y a quelques jours, place Saint-Lambert (au 2e sous-sol de l’ilot Saint-Michel).
Voilà donc un matériel pédagogique bien plus agréable que les diapositives de mon époque !

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (2)

16/10/2011

Carte de riverain : précisions

Suite à notre article de 2009 concernant les cartes de riverains pour les automobilistes, nous recevons beaucoup de questions concernant la délivrance de ces cartes aux étudiants qui louent un kot.

VOID

Selon le site de la Ville de Liège (voir ce lien), la carte n’est délivrée qu’à une personne physique ayant son domicile le long de certaines voies publiques à conditions qu'elle puisse prouver :

  • qu’elle ait son domicile le long de ces voies publiques
  • que le véhicule soit immatriculé à son nom ou qu’elle en ait l’usage habituel.


Ceci exclut donc a priori un étudiant qui loue (ou même possède, dont il a la jouissance, ...) un kot (ou un studio, etc.) mais n’y est pas domicilié (ce qui est la condition sine qua non).

Par contre, il peut y avoir des « astuces », parfaitement légales, en ce qui concerne le véhicule.

Prenons le cas d’un monsieur qui possède un véhicule mais n’a pas l’utilité d’une telle carte pour son domicile (pas de zone riverains, possession d’un garage, …); il séjourne le plus souvent au domicile de sa compagne qui n’a pas de véhicule, ni de garage, mais habite dans une zone riverains à Liège.

La compagne fait une demande personnelle (en son nom propre) pour cette zone et pour le véhicule immatriculé au nom du monsieur en assurant qu’elle en a l’usage habituel (ce qui est le cas).

Avec production du certificat de domicile de la compagne, du certificat d’immatriculation du véhicule du monsieur et, par exemple, une copie du contrat d'assurance du véhicule où la compagne est reprise comme conductrice principale, la carte de riverain sera délivrée à la compagne : elle-même, et monsieur, pourront en faire librement usage pour ce véhicule dans la zone concernée.

Bien évidemment, deux cartes avec la même immatriculation ne peuvent pas être délivrées pour deux zones différentes.

Enfin, et là je m'adresse à tous les automobisistes qui squattent sans vergogne les emplacements riverains ou handicapés, qui stationnent sur des passages pour piétons, qui gênent le trafic des bus malgré des marques au sol, qui ne prennent pas de ticket horodateur, etc : outre le risque de "prune", un peu de civisme rendrait la vie en ville tellement plus agréable.

Je n’ai pas d’autres informations que celles figurant sur le site de la Ville de Liège, merci donc de ne pas m’en demander davantage et, pour tout renseignement complémentaire, de s’adresser directement au 04 221 81 88 ou 04 221 81 96

Owen |     |   |   Qué novèles ? (2)

06/03/2011

La circulation des voitures en ville

Rome est devenue la ville des Smart. Incroyable, il y en a partout et, garées dans tous les sens, elles détrônent les Vespa d'antan.

De retour dans notre bonne vieille ville, j'ai un peu surfé sur le sujet des problèmes de circulation à Liège et j'ai retrouvé ce document-vidéo datant du mois de décembre.



Qu'en est-il 3 mois plus tard ?

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (0)

01/08/2008

Nouveaux radars “tronçon”

À partir de cet automne, le ministre wallon de l'équipement Michel Daerden, suivant en cela l’exemple des Pays-Bas, de l’Angleterre ou de l’Autriche, a l'intention de placer des radars qui calculeront la vitesse moyenne des véhicules sur des tronçons de routes allant de 300 mètres à 10 km (on parle de 8 tronçons en Wallonie).

Le principe est simple et efficace : au lieu de contrôler la vitesse des véhicules à un point fixe, des caméras digitales enregistrent les véhicules entre deux points distants de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres (sans possibilité d’entrée, de sortie ou de parking).


Un ordinateur calcule alors la vitesse moyenne de chaque véhicule entre ces deux points et peut donc déceler une vitesse trop élevée d’un véhicule sur ce tronçon : freiner (souvent dangereusement) à l'approche d'un radar et accélérer ensuite n'aura donc plus aucun intérêt.

Ces tronçons seront bien vite connus des automobilistes et nul doute que la vitesse y sera scrupuleusement respectée …
À Liège, on parle du tunnel de Cointe, des Hauts Sarts, de la tranchée de Cheratte et de l’échangeur de Battice.

D'après La Meuse

Owen |     |   |   Qué novèles ? (0)