28/05/2011

Liège candidate à l'exposition internationale en 2017

C'est désormais officiel : Liège est candidate à l’organisation de la prochaine exposition internationale en 2017. Un rendez-vous mondial qui attirera au minimum six millions de visiteurs. La compétition est ouverte et jusqu’à présent, une seule ville concurrente s’est déclarée : Astana au Kazakhstan.

C’est probablement le plus grand projet de la province de Liège depuis longtemps et comme en 1905 à la Boverie et en 1939 à Coronmeuse, une occasion d’attirer des millions de visiteurs dans la région, de bénéficier de retombées économiques très importantes ou encore de booster toute une série d’autres dossiers en vue de cet objectif dont le futur tram entre Seraing et Herstal.

La compétition s’annonce serrée car la prochaine exposition universelle aura lieu à Milan en 2015 (déjà en Europe) et que la seule ville candidate déclarée actuellement pour 2017 (Astana au Kazakhstan) est une ville d’Asie qui bénéficie du soutien inconditionnel des producteurs de pétrole et de gaz locaux. D’autres concurrents pourraient encore s’ajouter à cette liste mais ce n’est pas sûr car le dossier à monter est complexe. Liège a donc de très bonnes chances de l’emporter car sa candidature est solide et ses atouts nombreux.



L'organisation d'un projet pareil amène de nombreuses questions.

1 C’est quoi une exposition internationale ? C’est une exposition organisée tous les cinq ans, en alternance avec les célèbres Expositions Universelles. La dernière a eu lieu en 2008 à Saragosse en Espagne et a attiré 5,7 millions de visiteurs. La suivante se déroulera l’année prochaine à Yeosu en Corée. Puis ce sera 2017 (à Liège?). Avant cette date, il y aura encore l’Exposition Universelle de Milan en 2015, après celle de Shanghai en 2010.

2 Quelle est la différence entre Expo Universelle et Expo Internationale ? L’Exposition Universelle dure six mois maximum, sa superficie dans l’espace n’est pas limitée et chaque état construit lui-même son pavillon comme il l’entend. L’Exposition Internationale a une durée de trois mois maximum et le site ne peut dépasser 25 hectares. C’est la ville organisatrice qui met les pavillons à disposition des États et le thème de l’expo est plus spécialisé. Elle les récupère ensuite à son profit.

3 Qui va choisir la Ville organisatrice ? Les 157 pays qui sont membres du BIE, le Bureau International des expositions basé à Paris. Étonnamment, chaque pays a une voix, qu’il s’appelle la Chine ou les îles Tonga. Chaque candidature doit être accompagnée d’un épais dossier où le plan financier, le soutien politique des différents gouvernements, l’adhésion populaire et la reconversion du site après l’expo possèdent toute leur importance.

4 Quand connaîtra-t-on la ville vainqueur ? On peut déposer sa candidature six ans, jour pour jour, avant le début de l’exposition. Astana a prévu de démarrer au début juin et va donc bientôt la dévoiler. S’ouvre alors un délai de six mois pour les autres candidats. Le premier ministre belge, Yves Leterme, enverra donc la candidature liégeoise dans la foulée de celle d’Astana. L’année 2012 sera alors utilisée par les candidats pour assurer une promotion internationale à leur candidature. Et par le B.I.E. pour vérifier la validité de leurs projets. C’est en novembre ou décembre2012 que le vote interviendra à bulletins secrets.

5 Quand et où se déroulera l’expo 2017 à Liège ? Si nous sommes choisis, l’Expo Liège 2017 se déroulera du 21 juin au 20 septembre 2017 sur le site de Coronmeuse. Idéalement situé à 2km du Centre-Ville, le long de la Meuse et du Canal Albert et au pied de l’autoroute E25, il s’étend sur quasi 25 hectares. Une zone de huit hectares pour les services et les arrivées des navettes de visiteurs est prévue à Droixhe. 156.000 m² de surface pour une quinzaine de bâtiments. Ceux-ci seront reconvertis en logements après l’exposition.

6 Quel sera le thème choisi pour l’exposition ? Pour répondre au B.I.E., il faut un thème précis qui touche l’ensemble de l’humanité et qui soit d’actualité. Liège a donc choisi la “ connectivité ”, ou plus précisément “ Connecter le monde pour rapprocher les peuples ”. Internet a profondément changé notre manière de communiquer et ce sera l’occasion pour de nombreuses sociétés liégeoises et belges, spécialisées dans ce domaine, de se mettre en évidence.

7 Combien de visiteurs sont attendus ? On attend près de six millions de visiteurs (8,4 millions d’entrées si on compte ceux qui viendront à plusieurs reprises). En 2008, Saragosse en avait accueilli 5,7 millions. Mais Liège est plus central en Europe. Sur les 400 km autour de la ville, (avec trajet possible en voiture ou en train), on compte déjà 100 millions d’habitants. Appelés visiteurs d’un jour, 4,25 millions devraient provenir des 150 km autour de Liège (aller-retour sur la journée). Un million d’autres proviendraient d’un rayon compris entre 150 et 400 km. 400.000 seraient des touristes “ ordinaires ” qui profiteraient de leur séjour déjà prévu en Belgique pour faire un crochet par Liège. Et 240.000 personnes seraient des touristes “ pur Expo ”, ceux qui adorent ce genre d’événements mondiaux.

8 Comment vont arriver ces milliers de touristes ? Six millions de visiteurs sur trois mois, cela représente en moyenne 90.000 personnes par jour. Avec des pointes à 110 ou 120.000 les gros jours. Selon les prévisions, 25 % viendraient en train jusqu’aux Guillemins avec le tram jusque Coronmeuse. Les 75 % restants viendraient en autocars ou en voiture. Trois parkings voitures seraient créées à Wérihet (Wandre), aux Hauts-Sarts (Oupeye) et à Tilleur. Avec des navettes gratuites et permanentes vers la zone de dépose-minute établie à Droixhe. Un accès direct au site de Coronmeuse sera garanti via une nouvelle passerelle piétonne à construire sur la Meuse.

9 Où va-t-on loger ceux qui veulent dormir ? Sur les 6 millions de visiteurs attendus, on pense qu’un quart cherchera à loger, soit une demande de 16 à 19.000 lits par jour d’exposition. La capacité actuelle de la région liégeoise est de 6000 lits, dont 2000 en ville. Si on s’étend dans un rayon de 100 km (Spa, Maastricht, Bruxelles...), on passe à 50.000 lits). Ceci est largement suffisant. Sans compter les 17.000 places de campings, gîtes ou chambres d’hôtes situés dans la province de Liège.

10 Combien ça va coûter et ça va rapporter ? Les recettes prévues sont estimées à 339 millions: 190 millions de billets d’entrée, 100 millions de sponsoring et 49 millions de concessions commerciales et autres... Et 493 millions de valorisation des espaces construits en futurs logements après exposition. Les dépenses de fonctionnement sont estimées à 228 millions et les investissements de construction et de reconditionnement de bâtiments à 488 millions. Ainsi que 66 millions de frais financiers. Soit 832 millions de recettes pour 772 millions de dépenses.

Que pourra-t-on voir sur le site ?

Une exposition internationale sert à tous les pays participants de vitrine pour exposer au monde leur savoir-faire sur le thème choisi. Ici en l’occurrence : Connecter le monde pour rapprocher les peuples.

Sur les 25 hectares du site de Coronmeuse, on trouvera donc une quinzaine de pavillons qui accueilleront la centaine de pays intéressés. Chaque pays recevra un espace d’un minimum de 200 m² pour un maximum de 1000 m² pour y présenter ce qu’ils ont de mieux sur le sujet de l’expo. Deux exceptions: la Belgique aura un pavillon bien à elle, ainsi que l’Union européenne. A côté de ceux-ci, cinq pavillons seront dédicacés à des thèmes bien précis : la santé, l’éducation, la mobilité, la culture et l’environnement. Toujours en relation avec la connectivité entre les peuples.

Entre tous ces pavillons, il y aura sans aucun doute de nombreux emplacements consacrés à de la petite restauration, des services et des loisirs. Tout cela sera construit en respectant totalement tous les espaces verts du site afin que la visite soit la plus agréable possible. De même, la proximité des eaux de la Meuse donnera de la fraîcheur durant ces trois mois d’été.

Avec un thème comme celui de la connectivité, il est évident que toutes les entreprises de pointe dans le domaine de la communication au sens large voudront être de la partie. Télévisions, cinéma, internet, téléphone, ordinateurs... Il faut dès lors s’attendre à voir débarquer à Liège les géants mondiaux du domaine que sont Microsoft, Google, Facebook, Twitter et compagnie. Mais aussi les Asiatiques tels que Sony, JVC ou Acer... Quant à nos sociétés de pointe dans le domaine, EVS, XDC, Barco..., elles devraient également répondre présentes.

L’aspect festif sera important ainsi, tous les soirs, des spectacles seront prévus à la pointe de l’Ile Monsin (juste derrière la statue du Roi Albert). Des gradins y seront aménagés. Il y aura une possibilité de tickets d’entrée uniquement pour y passer la soirée. Le monde culturel liégeois sera associé à la démarche mais on comptera aussi sur des feux d’artifice ou des joutes nautiques. Toute la ville sera pavoisée aux couleurs de l’exposition et tous les restaurants devraient également en profiter.

Alors, si vous aussi vous voulez voter pour Liège, cliquez sur le lien ci-dessous


Missing image

Hollynx |     |   |   Qué novèles ? (5)